Les ministères des Solidarités et de la Santé et de l’Action et des Comptes Publics ont confié à l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) le déploiement d’un programme innovant d’accompagnement et de prévention bucco-dentaire auprès de personnes âgées dépendantes vivant en établissement.

Par un arrêté du 3 juin 2019, l’exécutif lance une expérimentation d’un programme d’accompagnement et de prévention au quotidien de la santé orale des personnes dépendantes. Cette expérimentation s’inscrit dans le Plan Priorité Prévention du gouvernement. D’une durée de 4 ans, le programme concerne 48 établissements répartis dans 3 régions (Occitanie, Auvergne–Rhône–Alpes, Pays de la Loire). Cette démarche innovante est confiée à l'Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD), centre collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé qui mène depuis plus de 50 ans une mission de santé publique de prévention et de promotion de la santé orale.

Une hygiène buccale insuffisante et des besoins de soins

L’état de santé orale des personnes âgées dépendantes résidant en établissement d’hébergement (Ehpad) s’avère problématique en raison de la rupture induite avec le dentiste de proximité : près de la moitié (45 %) n’ont pas eu de consultation dentaire depuis 5 ans. Parmi les résidents de ces établissements, la majorité présente une hygiène buccale insuffisante et des besoins de soins. Or, les répercussions d’une mauvaise santé bucco-dentaire sur la santé globale s’avèrent multiples : douleurs, aggravation de maladies chroniques, pathologies cardio-vasculaires, aggravation du diabète, troubles de la déglutition, dénutrition, infections pulmonaires, diminution de la qualité de vie au quotidien...

Télésurveillance et intelligence artificielle

L’UFSBD s’appuie sur les opportunités offertes par la télésurveillance et l’intelligence artificielle pour proposer aux établissements médico-sociaux un programme innovant et reproductible de prévention qui intègre la santé orale dans le programme médical de ces établissements et qui la place au cœur du parcours de soin des personnes âgées dépendantes.

Une application de télésurveillance sur smartphone permet de suivre des paramètres de santé orale à l’aide d’écarteurs baptisés « Machines à sourire » : l’application permet de prendre des scans de la bouche des résidents de façon non intrusive et d’enregistrer leurs réponses à un questionnaire médical succinct. Les données recueillies anonymisées et cryptées sont réceptionnées sur un serveur sécurisé agréé avant d’être analysées par un algorithme d’intelligence artificielle sur la base de critères de diagnostic et décisionnels établis par l’UFSBD. Cette analyse des besoins en soins et de l’état bucco-dentaire, contrôlée par un chirurgien-dentiste, permet d’établir une recommandation personnalisée pour chaque résident qui pourra être consultée par le personnel médical ou infirmier de l’établissement via le tableau de bord d’une plate-forme on-line sécurisée. Le personnel médical et infirmier est alors en mesure d’évaluer l’impact des protocoles d’hygiène personnalisés  mis en œuvre au quotidien et d’orienter le patient vers un chirurgien-dentiste si des soins s’avèrent nécessaires. Deux analyses des indicateurs sont prévues par résident chaque année, auxquels peuvent s’ajouter d’autres scans en cas «d’urgences dentaires».

Les objectifs du projet

Avec cette expérimentation, l'UFSBD vise à :

  • réduire et, a minima, anticiper les besoins en soins par un système de télésurveillance
  • améliorer les pratiques des aidants professionnels par un accompagnement et ainsi favoriser la coopération interprofessionnelle
  • créer un pont entre l'établissement et les cabinets dentaires de proximité
  • favoriser l'organisation de la consultation au cabinet dentaire par le partage d'informations issues de la télésurveillance
  • informer le maillage professionnel et familial autour du résident.

Une expérimentation intra et hors Ehpad

Ce dispositif intègre deux volets :

  • en dehors de l’Ehpad pour sensibiliser l’ensemble des professionnels de santé et les familles à l’importance de la santé bucco-dentaire
  • en Ehpad pour former et soutenir le personnel dans le suivi de la santé orale des résidents.

Les chirurgiens–dentistes traitants seront sensibilisés aux objectifs du programme ainsi qu’à la possibilité de devoir soigner certains résidents (accès à une formation en e-learning intitulée « Levons les peurs ! ») afin d’accueillir dans les meilleures conditions les personnes âgées.

Le personnel soignant bénéficiera des séances d’accompagnement pour faire entrer l’hygiène bucco-dentaire dans l’éventail des soins en Ehpad et s’assurer d’une utilisation optimisée de l’application.

29/07/2019