La conférence nationale du handicap 2020 s’est tenue le 11 février et plusieurs engagements ont été pris visant à améliorer la vie des personnes en situation de handicap et à renforcer leur accompagnement et celui de leur famille.

La conférence national du handicap, c’est quoi ?

La conférence nationale du handicap est un rendez-vous triennal prévu par la loi du 11 février 2005. Elle vise à « débattre des orientations et des moyens de la politique concernant les personnes handicapées ».

Lors de cette nouvelle édition, de nouveaux engagements ont été définis. Ils entendent répondre à 4 priorités :

  • concrétiser le pacte républicain au bénéfice de tous
  • ne laisser aucune personne, ni aucune famille sans accompagnement
  • respecter la dignité des personnes en donnant les moyens de l’autonomie
  • simplifier les démarches administratives, garantir les délais et l’équité des réponses.

La concrétisation du pacte républicain

Cette concrétisation passe par une série de mesures visant à rendre l’école plus inclusive :

  • le déploiement d’un « livret numérique de parcours inclusif » conçu en partenariat avec la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (cnsa) regroupant l’ensemble des adaptations qui sont nécessaires aux enfants en situation de handicap, y compris celles notifiées par les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Accessible aux familles, ce livret permettra la portabilité de ces adaptations durant la scolarité de l’enfant
  • l’extension à compter du 1er janvier 2021 du forfait diagnostic et d’intervention précoce aux enfants ayant des troubles du neuro-développement entre 7 et 12 ans afin de lutter contre les échecs d’apprentissage. Avec ce forfait, l'Assurance Maladie finance à 100 % les bilans et actes effectués par les psychologues, psychomotriciens et ergothérapeutes pour la première année d'intervention.

Par ailleurs, afin de lever les freins à l'activité professionnelle, il sera défini avant l'été les modalités du relèvement du seuil de 17,5 heures pour le cumul de l'allocation adulte handicapé (AAH) avec un contrat de travail à temps partiel. 

En matière de retraite, il est prévu d’instaurer la possibilité d’une retraite progressive dès 55 ans pour les travailleurs handicapés et de garantir aux aidants des personnes handicapées des droits à la retraite pour toutes les périodes, indemnisées ou non, pendant lesquelles l’assuré prend en charge ou apporte une aide à un proche en situation de handicap. En outre, afin de rendre la ville plus inclusive, une application numérique collaborative permettra aux personnes à mobilité réduite de connaître en temps réel l’accessibilité des établissements recevant du public en 2022.

Le renforcement de l’accompagnement des familles

Plusieurs mesures visent à organiser l’inconditionnalité de l’accompagnement et rompre l’isolement des familles :

  • mise en place en 2021, du « 360 » un numéro unique d’appui aux personnes en situation de handicap et aux familles. Une équipe de proximité sera chargée de trouver une solution d’accompagnement aux personnes, éventuellement d’abord temporaire et jusqu’à la solution définitive en mobilisant les acteurs du territoire, notamment médico-sociaux (400 équipes seront créées d’ici 2022)
  • mise en œuvre d’un plan d’accélération pour la création de nouvelles solutions. À ce titre, un plan de prévention des départs en Belgique permettra la création de 1 000 places d’ici deux ans dans trois régions prioritaires dont l’Île-de-France en sus des 2 500 places déjà programmées pour la période 2021-2022
  • amélioration de la prise en charge par l’Assurance Maladie des parcours de soins de rééducation pour les enfants en situation de handicap ou malades. Un réflexion est actuellement menée et devrait aboutir avant 2022 à une meilleure prise en charge par l’Assurance Maladie des parcours de soins de rééducation, sans reste à charge pour les familles. Elle vise à une plus grande qualité dans le parcours en favorisant une coordination accrue des professionnels de santé intervenant auprès des enfants.

Le respect de la dignité des personnes en donnant les moyens de l’autonomie

Les contours de la prestation de compensation du handicap (PCH) n’ont pas évolué depuis 2005. Face à ce constat, des mesures visant à reconnaître les personnes handicapées dans leur rôle de parents ont été actées. Parmi celles-ci figurent :

  • l’intégration en 2021 des besoins attachés à la parentalité (aide humaine et aides techniques) dans la prestation de compensation de handicap.

L’État s’est également engagé à lancer un programme national pour l’innovation technologique au service de la vie quotidienne et de l’autonomie ciblant quatre domaines d’action : la communication, l’apprentissage, les déplacements et la vie à domicile. Afin de garantir d’avantage d’autonomie, une mission sur les aides techniques devra dès septembre 2020 proposer le cadre d’un système plus juste, plus simple, plus accessible et favorisant la diffusion de l’innovation.

La simplification des démarches administratives

Le gouvernement, conjointement avec les départements avec lesquels il a signé un accord de méthode, prend l’engagement de mettre en place une « garantie délai » pour l’octroi des prestations. Avec l’appui de la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, il est attendu des maisons départementales des personnes handicapées que :

  • toutes les demandes de prestation soient traitées dans un délai « garanti » aux personnes. Au 1er janvier 2021, aucune demande d’allocation adulte handicapé ne sera plus traitée au-delà de trois mois sur l’ensemble du territoire
  • toutes les personnes ayant un handicap irréversible bénéficient effectivement de leurs droits à vie.

Escavie, un acteur de référence dans le domaine du handicap et de la perte d’autonomie

La Cramif, grâce à son centre de ressource pluridisciplinaire Escavie (espace conseil en milieu ordinaire de vie), est l’interlocuteur privilégié des personnes en situation de handicap  et/ou de perte d’autonomie en Île-de-France. Notre équipe évalue les besoins des personnes et les informe sur les procédures d'acquisition et de financement des aides techniques ainsi qu'à l'adaptation du domicile.

Aménagement du domicile : la cuisine
Espace d'exposition de la Cramif : aménagement de la cuisine
Aménagement du domicile : la salle de bain
Espace d'exposition de la Cramif : aménagement de la salle de bain

Escavie réalise des essais de fauteuils roulant électriques qui conditionnent à l’obtention d’un certificat d’aptitude à la conduite délivré par le médecin.

Fauteuils roulants électriques
Espace d'exposition de la Cramif : fauteuils roulants électriques

Afin de compléter l’information auprès de nos assurés, Escavie a développé une application Escavie Virtuel qui permet de découvrir des solutions de compensations visant à faciliter le quotidien des personnes en situation de handicap. Divers scénarii permettent de visualiser de manière intuitive les aides existantes pour chaque pièce de votre domicile.

24/02/2020