Le compte professionnel de prévention vise à encourager les entreprises à améliorer les conditions de travail des salariés. Ce compte fonctionne selon un système de points.

Pourquoi un compte professionnel de prévention ?

Ce mode de gestion simplifie les démarches des employeurs tout en les impliquant dans la prévention des risques professionnels.

L’employeur doit évaluer l’exposition de ses salariés selon les conditions habituelles de travail, en moyenne sur l’année. Il doit ensuite déclarer chaque salarié exposé à des facteurs de risques au-delà d’un certain seuil de risques. Cette déclaration déclenche l’ouverture d’un compte professionnel de prévention (C2P) aux salariés exposés.

Pour cela, vous devez déclarer tout salarié :

  • exposé à au moins un facteur de risque qui dépasse le seuil réglementaire fixé ;
  • et dont la durée du contrat de travail est supérieure ou égale à un mois.

Six facteurs de risques sont concernés par le compte professionnel de prévention : les activités exercées en milieu hyperbare, le bruit, les températures extrêmes, le travail de nuit, répétitif ou en équipes successives alternantes

Le C2P est alimenté jusqu’à 100 points maximum, tout au long de la carrière de vos salariés. Ces points leurs permettent de :

  • financer des formations professionnelles pour se réorienter vers un métier moins ou pas exposé ;
  • financer le passage à temps partiel sans diminution de salaire
  • anticiper un départ à la retraite (jusqu’à 2 ans)

Un site internet dédié

Pour tout savoir sur vos droits et démarches liés au compte professionnel de prévention, vous pouvez vous rendre sur le site compteprofessionnelprevention.fr.

Pour toute question, vous pouvez appeler le 36 82 (service 0,06 €/minute + prix d’appel) du lundi au vendredi de 8h00 à 17h00. Si ce numéro court est indisponible ou si vous appelez de l’étranger, composez le 00 33 971 10 36 82.

20/05/2019